« Celle qui dit F*ck » d’Anne sophie et Fanny Lesage

Bonjour, bonjour ! 

Je suis super contente de vous retrouver ce jour, avec un ouvrage qui inaugure aussi une nouvelle catégorie  » Celle du développement personnel », je ne suis pas une habituée de ce genre de lecture, mais c’est un sujet qui m’intéresse énormément, une fois n’est pas coutume, j’avais envie de vous partager cette lecture d’un genre nouveau ( Pour moi en tout cas)

Résumé :

« Le journal d’une jeune imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête : à travers ses chroniques pleines de piquant, de nombreuses pistes, des rituels express et des outils pour assumer une féminité décomplexée. Oser dire  » Fuck « , ça se travaille… Beyoncé ne s’est pas faite en un jour !

Moi, c’est Alice, jeune femme attachiante (si j’en crois mon entourage) qui a des rêves plein la tête. Pourtant, j’ai l’impression de subir ma vie plutôt que de la vivre vraiment ! J’ai une fâcheuse tendance à me mettre la pression, à être trop exigeante avec moi-même, à culpabiliser pour tout et surtout pour rien (#chargementale), et à courir après cette fucking perfection !
Mon quotidien n’est plus que to-do lists et longues heures de réflexion sous la douche : Comment être à la fois la Caroline Ingalls de mon foyer et l’Oprah Winfrey de mon job ? Comment assurer le bien-être de ma future progéniture alors que j’ai laissé mon chat s’enfuir au bout de trois jours ? Comment garder le piquant de mon couple tout en m’enfilant le soir cinq épisodes de Game of Thrones… dans mon pyjama de la honte ?
I have a dream : clore le bec à mes ruminations incessantes !
Moi, Alice, j’ai (enfin) décidé de me foutre la paix, de vivre ma vie et de partir en quête du graal : le lâcher-prise.
Je veux être celle qui a dit fuck ! #imparfaiteetfieredeletre
Je veux oser jusqu’au bout de mes socquettes ! #freeandwild
Il est temps… voilà pourquoi je commence mon journal ! »

Mon avis

Je pense qu’en plus d’être un avis sur cet ouvrage de développement personnel, c’est un article dans lequel je vais me confier un peu …

Tout d’abord, je me suis beaucoup beaucoup reconnue dans le personnage d’Alice, a quelques points près, cependant, tout comme elle, je suis la personne qui ne sait pas dire « non », je suis toujours l’amie qui se soucis des autres, mais à l’inverse peut se soucis de savoir comment je vais, je suis la personne qui ne s’aime pas, et ne se fait pas confiance, je suis la personne qui se mets énormément la pression pour tout, et qui voit plus souvent la vie en noire qu’en rose …

Vous m’aurez compris, j’ai besoin de me remettre en question, et de voir la vie du côté positif !
C’est le premier ouvrage que je lis concernant le développement personnel, je dois avouer que ce n’est pas un style qui m’attirait spécialement, cependant, le fait que celui ci soit sous forme de journal, et plein d’humour m’a convaincu !
De plus, l’héroïne est top et très bien développée dans la mesure où chacun d’entre nous peut s’identifier à elle sur un plan ou un autre de sa vie.

Et dans ce livre, en plus d’avoir une histoire extrêmement touchante, il y a des tonnes de conseils, trucs & astuces à mettre en oeuvre dans notre vie de tout les jours.
Ce livre est une bouffée d’air pur, une petite bulle de positif, qui permet de décomplexer avec les tracas du quotidien

Alors depuis que j’ai lu ce roman, j’essaye d’appliquer chaque jour les petits trucs positifs indiqué dans le livre, ça passe par la mise en place de mon Ikigai (*) , où trouver chaque jour trois petits bonheurs, cela fait une quinzaine de jours que je mis en place ( Et que je le publie sur Instagram en story)  et je me sens beaucoup plus pragmatique sur ce et ceux qui m’entoure, et je me rends compte qu’il ne faut pas forcément beaucoup de choses pour être heureuse et relativisé.

Capture.JPG
Si vous avez besoin d’une mini thérapie, peut être un petit déclic dans votre vie personnelle, où juste un livre sans prise de tête, au contraire, et plein d’humour et de réalisme … vous devez lire  » Celle qui dit F*ck » ! Vraiment !
Gros coup de cœur pour cet ouvrage ! Qui m’a d’ailleurs donné envie de découvrir plus de livres sur le développement personnel, ce roman m’a fait comme un électro choque…

 

 
J’espère que cet article vous aura plus, et surtout vous aura donner envie de découvrir ce roman … et si je ne vous ai pas convaincu,  je vous laisse le site plein de bonnes ondes positives des deux auteurs : http://www.holi-me.com/

Une Newletter est mis en place chaque lundi, avec un article sur sois, sur les autres, sur le besoin de se retrouver et de lâcher prise. 


(*) Ikigai :  (生き甲斐) est l’équivalent japonais de la « joie de vivre » et de la                           « rhttps_%2F%2Fblogs-images.forbes.com%2Fchrismyers%2Ffiles%2F2018%2F02%2Fikigai-1.jpgaison d’être ». Bien que les significations soient identiques, les attitudes culturelles envers le concept sont différentes. Dans la culture d’Okinawa, ikigai est perçu comme une raison de se lever le matin.


Ps : Un grand grand merci aux éditions Solar, et aux auteurs, pour l’envoi de ce roman ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s