« Préquel Le Labyrinthe, L’ordre de tuer » James Dashner

Hello les amis !

Comment vous allez ? Vos lectures du moments sont bonnes ?

Je voulais vous présenter ma dernière lecture, vous la connaissez surement, c’est une trilogie maintenant très connue, grâce à l’adaptation cinématographique de ses 2 premiers tomes, avec dans le rôle prinicpal, le beau Dylan O’Bryan, je veux bien entendu parler du Labyrinthe, mais … ! 490075
Je ne veux pour le moment pas parler de la trilogie mais du préquel,  » Le Labyrinthe, L’ordre de tuer », écrit là aussi par James Dasher, sorti après la trilogie « L’épreuve », en 2015, mais ce déroulant des années avant l’histoire du labyrinthe telle que nous la connaissons.

Je vous laisse le résumé de ce préquel juste en dessous, ainsi qu’un extrait du prologue, avant de vous donner mon avis 😉

Résumé :
 » Treize ans avant que Thomas entre dans le Labyrinthe, une éruption solaire a frappé la Terre. Mark et Trina ont survécu à la catastrophe. Mais cette terrible épreuve n est rien comparée à ce qui les attend. Une étrange épidémie se répand aux États-Unis, elle frappe de folie les individus qu elle atteint. Pire, elle met en danger jusqu à l existence de la race humaine !
Convaincus qu il existe un moyen de sauver les malades, Mark et Trina sont bien décidés à le trouver… s ils parviennent à rester en vie. Dans ce monde dévasté, certains préfèrent tuer pour que
personne ne découvre la vérité. »

Extrait du prologue :
 » Teresa contemplait son meilleur ami en se demandant ce que ça lui ferait de l’oublier.
Cela paraissait à peine envisageable, et pourtant, elle avait assisté à des dizaines d’Effacements avant celui de Thomas. Ses cheveux bruns, son regard pénétrant, son air méditatif… – comment pourrait-elle jamais oublier ce garçon ?
Comment pourrait-elle se retenir d’établir un contact télépathique si elle se retrouvait dans la même pièce que lui ?
Impossible.Capture.PNG
Et pourtant, cela se produirait dans moins d’un jour.
Pour elle. Mais pour Thomas, c’était imminent. Il était couché sur la table d’opération, les yeux clos ; son torse se soulevait au rythme régulier de sa respiration. Déjà vêtu du short et du tee-shirt réglementaires du Bloc, il évoquait une photo de l’ancien temps : un garçon ordinaire faisant une petite sieste après une longue journée d’école. Avant que les éruptions solaires et la maladie ne plongent le monde dans le chaos. Avant que la mort et la destruction n’obligent à enlever des enfants, à les priver de leurs souvenirs et à les envoyer dans le terrible Labyrinthe. Avant que le cerveau humain ne soit considéré comme une zone mortelle à observer et à étudier. Tout cela au nom de la science et de la médecine.
Un médecin et une infirmière avaient préparé Thomas et lui appliquaient maintenant un masque sur le visage. Teresa vit des instruments métalliques, des câbles et des tubes en plastique se tortiller derrière le masque et s’introduire dans les oreilles de Thomas ; elle le vit serrer les poings par réflexe. Il devait sans doute ressentir un peu la douleur malgré l’anesthésie, or il n’en garderait aucun souvenir. La machine était déjà à l’oeuvre, en train d’effacer toutes les images de sa mémoire. Sa mère, son père, sa vie entière. En train de l’effacer, elle.
Teresa se disait qu’elle aurait dû éprouver de la colère. Pester, tempêter, refuser de collaborer à cette opération. Mais au fond d’elle-même, elle se sentait déterminée, solide comme un roc. Comme les falaises à l’extérieur. Elle avait la certitude que le lendemain, quand on lui aurait fait subir le même traitement, sa résolution serait toujours intacte. Thomas et elle prouvaient leur conviction en se soumettant à ce qu’ils avaient demandé aux autres. Et tant pis s’ils devaient en mourir. Le WICKED trouverait le remède, des millions de personnes seraient sauvées et la vie sur terre reprendrait peu à peu son cours normal. C’était inéluctable.
Thomas hoqueta, gémit doucement, tressaillit. Teresa craignit qu’il ne se réveille, fou de douleur. Mais il s’apaisa et se remit à respirer normalement.
Ils s’étaient fait leurs adieux, et les mots «On se voit demain» résonnaient encore dans la tête de Teresa. Sans qu’elle sache trop pourquoi, cette phrase avait rendu la démarche de Thomas d’autant plus triste et surréaliste. Ils se verraient le lendemain, effectivement, mais elle serait dans le coma et il n’aurait pas la moindre idée de qui elle était, en dehors d’une vague impression de familiarité. «Demain.» Après tout ce qu’ils avaient traversé – les doutes, l’entraînement, la préparation -, ils entamaient enfin la dernière ligne droite. Ils allaient subir à leur tour ce qu’on avait infligé à Alby, Newt, Minho et tous les autres. »

Mon avis :

Ainsi commence le préquel du labyrinthe, avant de continuer, il faut savoir que je n’ai pas encore lu la trilogie de l’épreuve, j’ai vu les films, que j’ai beaucoup aimer, et sachant que dans 99% des cas les livres sont mieux que les films, je me devais et me dois toujours de lire ceux là, et quoi de mieux que de commencer par le commencement ?
Nous suivons le personnage de Mark fuyant son village détruit, comme tout le reste alentour, sur son chemin, il fera la connaissance d’autre compagnons de voyage, de nombreuses embusques devront être évitées, des ennemis devront être maitrisés, et se méfier de tout le monde il faudra, un terrible virus se répand a une vitesse incroyable et contamine tout le monde, pour vivre il faudra combattre, fuir, et ne faire confiance à personne.

Dès les premières lignes, nous voilà plongé dans l’histoire, nous suivons Mark, nous sommes lui, nous voulons vivre et fuir, nous voulons connaitre la suite de l’histoire, le pourquoi, le comment, peut t’on faire confiance à telle ou telle personne ? Combien de temps à vivre nous reste t’il ? Que signifie le virus, qui l’a envoyé et pourquoi ?
L’histoire est très bien écrire, addictive, une fois commencer vous allez avoir beaucoup de mal à le lacher.
Ce tome fait 349 pages, et je dois avouer, tout de même, que malgré l’histoire prenante, la fin traîne un peu en longueur selon moi, l’histoire perds un peu en « découverte » et est un peu répétitive, mais cela sur les 50/80 dernières pages, il n’y a pas de réelle surprise, mais les dernières lignes retourne la situation et annonce le 1er tome de l’épreuve avec notre fameux héros Thomas.

C’est un tome que je vous recommande tout à fait ! Fan de science-fiction, et de dystopie, ce livres est fait pour vous !

J’espère que mon avis et commentaire sur ce préquel vous aura plus et surtout, vous aura donner envie de le lire, vous n’en serez, je l’espère, pas déçue !

L’avez vous déjà lu ? Quand avez vous penser ? N’hésiter pas à commenter et partager cet article !

Bonne lecture les amis !


Fiche technique du livre :

 Auteur : James Dasher

 Editeur : Pocket Jeunesse

 Nombre de pages : 360



Autres titres de James Dasher ( sortis en France) :

  • Saga l’épreuve :
    • Le Labyrinthe ( 2012) édité par Pocket Jeunesse ( PKJ)
    • La Terre Brûlée ( 2013) édité par Pocket Jeunesse ( PKJ)
    •  Le remède mortel ( 2014) édité par Pocket Jeunesse ( PKJ)
    • Avant le labyrinthe  » L’ordre de tuer » ( 2015) édité par Pocket Jeunesse
  • Saga le jeu du maître :
    • Le jeu du maître  ( 2016) édité par Pocket Jeunesse ( PKJ)
    • La partie infinie ( 20 octobre 2016) édité par Pocket Jeunesse ( PKJ)

Sans titre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s